Témoignages

Julie PAULIC, 21 ans, apprentie en BTS Traitement des Matériaux

Après une 2nde générale et une 1ère économique, c’est par hasard que Julie découvre la mécanique.

« Ca m’a tout de suite plu ». BAC PRO Technicien Usinage en poche, elle poursuit actuellement en BTS, toujours en apprentissage au CFAI.

« L’environnement de travail est très agréable. Je prends plaisir à suivre l’enseignement en CFA et à mettre en pratique ce que j’apprends en entreprise. En apprentissage, on acquiert une sacrée expérience professionnelle et au bout, on a un vrai diplôme. En plus, je suis autonome financièrement et indépendante.

Je m’ennuie rapidement si je fais toujours la même chose. En alternance, le rythme me plaît car il n’y a pas de routine. Les filles sont peu nombreuses dans l’industrie, pourtant j’y trouve ma place.

Mon projet : poursuivre en licence pro mais en alternance car impossible pour moi de reprendre en formation initiale après avoir goûté à l’apprentissage ! »

Ludovic LAMOUR, 22 ans & Erwan OLLIVIER, 22 ans, fraîchement diplômés du BTS Industrialisation des Produits Mécaniques

Pour Ludovic et Erwan, parcours quasi-identique (BTS IPM obtenu en juin après un BAC PRO TU) et même façon de voir la formation en alternance.

A la question « C’est quoi pour vous les avantages ou l’intérêt de se former en apprentissage ? », deux voix me répondent mais les idées sont les mêmes : « On gagne sa vie, on est bien payé en étant 50% du temps en entreprise. » Mais l’avantage financier n’est pas le seul et unique moteur de ces deux compères : « On a de l’expérience professionnelle, c’est mieux pour trouver un emploi.

Et puis, on a de meilleures connaissances techniques. On gagne en maturité en travaillant avec des professionnels. Et l’ambiance en cours n’est pas la même qu’en formation initiale. » Et quand on leur demande « Vous y voyez peut-être des inconvénients ? », et bien pas vraiment en fait : « Pas de vacances scolaires mais bon, je préfère ça que de travailler à l’usine tous les étés. Il y a aussi la difficulté de trouver une entreprise d’accueil mais on est bien aidé par le CFAI»

Laurent RONVEL, 27 ans, ancien apprenti du CFA de l’Industrie (Brest). A créé son entreprise de chaudronnerie (ECSM)

A seulement 27 ans, Laurent a déjà un parcours bien rempli. Il arrive au CFAI en 2004 pour préparer un BAC PRO en chaudronnerie : « Après mon BAC STI Génie Méca, je ne me voyais pas travailler sur machines outils.

En apprentissage, je rentrais enfin dans la vie professionnelle ». Il poursuit en BTS et l’obtient en 2007, toujours dans la même entreprise :

« En apprentissage, j’ai appris à travailler. En cours, on apprend la théorie, les notions du métier, mais c’est sur le terrain qu’on met en application ». Il y restera 3 ans. En 2010, il est enfin prêt et crée sa propre entreprise spécialisée dans l’agencement et les travaux de finition (escaliers, gardes corps, terrasses…)

Cette année, c’est tout naturellement que Laurent a décidé de renforcer son équipe avec l’embauche d’un apprenti : « Ca me permet d’avoir une personne en plus, mais pas à temps plein, pour absorber les hausses d’activité selon les périodes de l’année. L’idéal quoi ! Et puis, je suis passé par là, c’est important de former des jeunes, de leur donner une chance » Aujourd’hui, 5 ans après avoir quitté le CFAI, Laurent revient en tant que maître d’apprentissage… la boucle est bouclée.

 

Actualités

> Toutes les actualités